Aujourd’hui, le Centre public de soins psychiatriques de Rekem et Energy Service Company (ESCO) Cofely Services signent leur premier contrat de prestation d’énergie dans le secteur public en Flandres, en présence des ministres Turtelboom et Vandeurzen. La Vlaams EnergieBedrijf (VEB) a négocié pour le centre de soins une économie garantie de 30% sur la facture énergétique.

« Personne n’ignore à quel point les économies d’énergie sont essentielles dans le secteur public. L’accord de gouvernement flamand a déjà entrepris des démarches drastiques mettant l’accent sur l’efficacité énergétique. « L’efficacité énergétique est importante. Non seulement pour les familles mais aussi pour les entreprises, les organisations et les bâtiments publics. Un système ESCO pour un financement par des tiers permet des économies instantanées d’énergie, sans avoir à investir le moindre euro. L’OPZC de Rekem prend ses responsabilités pour s’assurer un avenir durable », déclare la ministre de l’énergie Turtelboom.

La VEB, en collaboration avec l’OPZC de Rekem, a déjà parcouru un sacré bout de chemin. Le président de l’OPZC de Rekem Erwin Vermeulen s’explique sur le choix du projet : “Le service soutien et technique de l’OPZC de Rekem place la barre sans cesse plus haut. Avec l’aide de la VEB, nous avons choisi une approche plus durable de l’utilisation énergétique pour notre campus qui couvre une surface de 5,5 hectares. Nous sommes fiers du succès de ce projet, dans lequel les entreprises et le secteur public se renforcent mutuellement. Aujourd’hui, le centre de soins signe le contrat avec ESCO Cofely Services ».

Dans le cadre de ce contrat de prestation d’énergie, ESCO s’engage à diminuer les coûts liés à la consommation d’énergie à travers la mise en œuvre d’investissements durables. L’ESCO est financé partiellement par les économies d’énergie qu’il réalise. Au terme du contrat, le bénéfice revient au commanditaire. Alors que traditionnellement les phases d’étude, d’exécution et d’entretien sont prises en charge par diverses parties, ESCO prend en charge l’ensemble du processus.

Stanislas de Pierpont, Managing Director Cofely Services déclare : « Travailler ensemble de manière active à une gestion de l’énergie meilleure et plus durable constitue notre cœur de métier. Au travers de notre participation à cet accord ESCO, nous confirmons notre positionnement de partenaire à long terme. Notre offre proposait un package équilibré, comprenant à la fois des solutions énergétiques sur mesure et des mesures visant à la réalisation d’économies d’énergie. »

Cet accord marque le début d’une nouvelle étape pour l’ensemble du secteur public. Le ministre du Bien-être, Jo Vandeurzen, espère en tous cas que l’exemple sera suivi par l’ensemble du secteur des soins de santé : « L’OPZC de Rekem et la VEB ont réussi, grâce à une étroite collaboration, à créer un espace financier plus grand et budgétairement neutre au profit de la santé. Grâce à une innovation durable, les coûts diminuent immédiatement de 10%. En tant que ministre flamand de la Santé Publique, je suis fier que l’OPZC de Rekem réalise un projet de cette qualité qui puisse servir d’exemple pour l’ensemble du secteur du bien-être et de la santé. »

La VEB ne s’arrête pas au secteur de la santé. Le président Bart Huybrechts: “Avec le succès de ce premier projet, la VEB est prête à une duplication intelligente dans d’autres services publics. L’OPZC de Rekem ainsi que d’autres projets équivalents en pleine phase de préparation sont la concrétisation des ambitions de la VEB, à savoir un engagement plus important dans le futur à proposer une palette plus large de services énergétiques. L’objectif à cet égard est important : réduire durablement les coûts énergétiques dans le secteur public. De l’achat d’énergie à des tarifs plus avantageux et à la centralisation de données énergétiques, en passant par le développement de projets d’efficacité énergétique, la VEB contribue à cet objectif de réduction des coûts. »