ENGIE veut faire de la Belgique un leader en matière d’efficacité énergétique. La gestion énergétique des bâtiments communaux, qu’il s’agisse des infrastructures sportives, des hôpitaux ou encore des écoles, est un réel défi environnemental et financier pour beaucoup de responsables locaux. Dans ce contexte, ENGIE a déjà conclu des Contrats de Performance Energétique (CPE) avec de nombreuses villes et communes, tant au Nord qu’au Sud du Pays, pour réduire considérablement leurs factures énergétiques, en s’engageant sur des résultats dans la durée. A qui le tour ? ENGIE sera présent au Salon des Mandataires qui se déroule à Marche-en-Famenne les 14 et 15 février pour expliquer aux responsables locaux les opportunités des CPE.

Les autorités locales peuvent jouer un rôle important afin de faire de la Belgique un modèle en matière d’efficacité énergétique, en faisant les bons choix d’énergies locales, vertes et numériques pour leur municipalité. Après les communes de Londerzeel et Meise et les projets dans la Province de Liège (via Renowatt), la ville de Geel, a récemment opté pour un avenir durable, en collaboration avec ENGIE.

 

Un CPE, c’est quoi? 

Concrètement, les municipalités ont engagé ENGIE Cofely, une filiale d’ENGIE qui accompagne les entreprises et les collectivités locales dans leurs problèmes énergétiques, afin de proposer et de mettre en œuvre des mesures d’économie d’énergie dans leurs différents bâtiments. Cela se fait sur la base d’un contrat de performance énergétique (CPE), un contrat à long terme visant à réduire la consommation d’énergie. ENGIE Cofely agit en tant que société de services énergétiques (ESCO) et prend en charge l’ensemble de la gestion de l’énergie. Elle est donc responsable de l’analyse, de la mise en œuvre et du suivi des mesures d’économie, ainsi que de la maintenance et de la gestion quotidiennes des installations techniques.

En outre, ENGIE s’engage à améliorer en permanence les performances énergétiques : il garantit des économies d’énergie tout au long de la durée du contrat. C’est une obligation de résultats : si les garanties d’économies proposées ne sont pas réalisées, ENGIE Cofely remboursera la différence. Si de meilleurs résultats énergétiques sont obtenus, les bénéfices sont partagés. Il y a donc un intérêt commun : économiser le plus possible.

A titre d’exemple, la ville de Geel, qui a conclu un CPE avec ENGIE pour 12 ans, pourra ainsi économiser jusqu’à 45% de sa consommation d’électricité et 18% de sa consommation de gaz naturel.

 

A quels types de bâtiments peuvent s’appliquer les économies d’énergie ?

Un contrat de performance énergétique s’applique principalement à de grands bâtiments ou à des groupes de plusieurs bâtiments ayant une consommation d’énergie suffisamment élevée. Pour reprendre l’exemple de Geel, le contrat de performance énergétique porte ici sur 10 bâtiments, y compris l’hôtel de ville, la piscine, la bibliothèque, le centre culturel et quelques écoles, qui sont tous, depuis janvier 2019, gérés et entretenus par ENGIE.

Etant donné que les écoles, les infrastructures sportives ou encore les hôpitaux figurent souvent en tête des scores de consommation énergétique dans les villes et communes, vous trouverez ci-dessous un lien pour télécharger une brochure explicative propre aux spécificités de chacun de ces bâtiments et aux possibilités d’économies d’énergie :

Pour plus d’informations concernant les Contrats de Performance Energétique.