Meise et Londerzeel en route vers la sobriété énergétique

J a n82018

Ce mardi 9 janvier, les communes de Meise et Londerzeel ont acté leur partenariat avec ENGIE Cofely en vue d'améliorer la performance énergétique de 18 bâtiments. Elles réduiront leurs émissions de 700 tonnes de CO2/an…Un pas de plus en vue d'atteindre leurs objectifs climatiques.

La performance énergétique des bâtiments est l’un des enjeux importants de la transition énergétique. Cela exige une approche à long terme des installations techniques afin de les utiliser de la meilleure manière qu’il soit. Or aujourd’hui de nombreuses communes font face à un parc immobilier vieillissant.

C’est dans cette optique que les communes de Meise et Londerzeel ont décidé de prendre les devants en concluant un contrat de performance énergétique (CPE) avec ENGIE Cofely. Le contrat concerne 3 maisons de repos, 1 piscine, 4 centres sportifs, 2 centres culturels, 6 écoles, 2 bâtiments administratifs.

Les travaux mis en œuvre par ENGIE Cofely permettront de réduire de 20 à 25% la consommation énergétique des bâtiments. Ils débuteront dès ce premier trimestre 2018. Ils consisteront entre autres dans l’isolation des toitures, le remplacement des fenêtres, l’installation de 2 unités de cogénération et de nouvelles chaudières à condensation, ainsi que la mise en place de nouveaux systèmes de régulation permettant une meilleure gestion des consommations sans perdre en confort, etc.

ENGIE Cofely se chargera également de l’entretien et du suivi énergétique pendant les 15 prochaines années. Une matière que ENGIE Cofely connait bien puisque cela fait 50 ans qu’elle est active dans ce domaine et a remporté plusieurs contrats de ce type notamment à Gand, Liège et Anvers.

Le contrat de performance énergétique (CPE), qu’est-ce que c’est ?

Vouloir réduire ses consommations énergétique, c’est bien. Mais avec une garantie c’est encore mieux. C’est justement l’objectif du CPE. Dans le cas du contrat avec les communes de Meise et Londerzeel, ENGIE Cofely s’engage en fonction du type de bâtiment à réduire la consommation de 20 à 25% pendant toute la durée du contrat. Si elle ne parvient pas à l’objectif fixé, elle débourse la différence. Et si, elle réussit à économiser plus, les bénéfices sont partagés. Les communes ont donc la garantie d’un budget maitrisé. Mais également l’assurance que les investissements et l’entretien des installations sont effectués en bon père de famille puisque ENGIE Cofely en a la charge pendant les 15 prochaines années.