ENGIE Cofely acquiert la société LOG, spécialisée en gestion des espaces de travail

J u i202018

ENGIE Cofely renforce sa position d'acteur de référence en Facility Management intégré (IFM) en Belgique, avec l'acquisition de la société LOG. Suivant sa stratégie, ENGIE Cofely renforce ainsi le développement de ses activités en IFM et étend ses services, notamment en optimisation et aménagement des espaces de travail auprès des entreprises.     

Depuis quelques années, on ne compte plus les sociétés qui restructurent leurs espaces de travail, pour octroyer plus de flexibilité à leurs employés et s'adapter aux nouvelles tendances en la matière, comme le « homeworking ». Fondée en 2000 et basée à Forest, LOG (Logistic Organisation Group) répond ainsi quotidiennement aux besoins d'évolution de ses clients en leur garantissant une gestion de l'espace et des postes de travail complète, stable et économique. ENGIE étant elle-même un client de LOG, elle a pu constater les bienfaits de ses solutions auprès de ses collaborateurs.


Face à cette demande croissante et forte de sa position d'acteur de référence en Facility Management intégré, ENGIE Cofely a donc décidé d'acquérir la société LOG, qui emploie aujourd'hui 20 personnes, pour renforcer ses activités, notamment au niveau des 'soft services', en complétant son offre en aménagement, optimisation et gestion des espaces de travail (Workspace Management).     

« Avec cette acquisition, nous pouvons maintenant proposer des solutions « end to end » sur l'entièreté de la gestion d'un bâtiment, estime Kris Michiels BU Manager IFM chez ENGIE Cofely. Là où jusqu'ici, nous n'avions qu'une seule personne véritablement spécialisée en aménagement des espaces en interne, la vingtaine d'employés hautement qualifiés de LOG viendra parfaitement compléter nos équipes et leurs compétences en gestion technique des bâtiments et en services facilitaires. » Des solutions qui garantissent un bilan financier efficace, la pérennité des installations et l'amélioration du bien-être des occupants.